Vendredi 8 septembre

Alors, une nuit moyenne, la première partie, je n’arrivais pas à dormir, en fait il y a une fuite à mon matelas, bizarre mais quand on le sait après ça va mieux, on s’adapte.

Ensuite, la température a chuté brusquement, j’ai mis mon super pull (IceBreacker) et la deuxième partie de la nuit c’est très bien passée. Ce matin, 10-11 degrés, hé hé ! Mais pas un nuage et un super soleil.

D’abord, une petite mise en bouche jusqu’au village suivant (St-Cannat) où je suis en train de petit-déjeuner sur une terrasse.

Pour y arriver, on a pris l’ancien chemin, très beau parcours, Héra était toute contente, car ce qui lui manque quand on est au bord d’une route, même petite, c’est la richesse olfactive de la campagne.

En route pour Éguilles, je profite de traverser un bout de massif forestier (zone orange, je peux jusqu’à 12:00), ors, il se trouve que ce massif à brûlé le 16 juillet, 800 hectares ont été détruis par l’incendie.

C’est encore très impressionnant, et l’odeur du brûlé est là comme si c’était il y a quelques jours.

Sur la dernière on voit comme il a fallut protéger les maisons

On voit que les piquets de l’autre côté d’une large route, ont commencé à brûler.

Sur celle-ci on voit que le buisson, bien que seul au milieu d’une clairière, a aussi commencé à brûler.

Mais la vie reprend, et encore, il n’a pas encore eu de pluie.

Et juste à côté, où ça n’a pas brûlé, il y a des colchiques qui poussent.

Je suis à Éguilles et je mange un sandwich géant.

Heureusement, il y a un GR Compostelle qui va de Éguilles à Aix et il ne passe pas en pleine forêt.

Bon, le chemin était sympa, mais c’était vraiment une journée chalumeau, ce matin la traversée de la ruine de forêt et cet après-midi une chaleur et peu d’air, que la moitié du chemin était à l’ombre. J’ai fait pas mal de halte à l’ombre pour donner à boire à Héra et lui laisser le temps de baisser un peu sa température.

Voilà on y est :

Bon, on se sèche un peu, ensuite hôtel, et oui, ce soir nous dormons à l’hôtel, demain il pleut et journée de repos dans une ville, ça sera sympa; nous dormons une deuxième nuit à l’hôtel et départ dimanche, j’espère ainsi avoir moins de circulation.

La vie « sauvage » continue :

Héra

Et Philo

Ce soir c’est fiesta, on a dégotté un petit resto tranquille avec un menu sympathique.

Parce que dans le vieux Aix en Provence le vendredi soir, c’est la Braderie, c’est Ste Catherine, ou c’est simplement vendredi soir sur la terre et je n’ai plus l’habitude.

Dites 33, et oui 33 kilomètres

7 commentaires sur « Vendredi 8 septembre »

  1. Bientôt 400 km ! Je suis rassurée de vous savoir à l’abri pour le mauvais temps de demain. Je constate que le rebord de la baignoire a été cassé pour installer le lavabo ! Mieke se réjouit pour la pluie sur son parc qui souffre de la sécheresse. Bonne nuit à tous deux et bises.

  2. Septembre ? Tu te mets à écrire F’Murrr ?
    Profite bien de tes bains (un ne va sûrement pas suffire) et de cet intermède vacances !
    Je pense à toi, ça me fait peur ces étendues brûlées !

    M.

      1. OK, on leur fera plein de bisous !
        Tu prévois de passer par Marseille ? On a un copine, qui a aussi un chien, qui habite là-bas, elle a certainement une chambre d’amis à dispo. Tiens-nous au courant.
        Bisous et bonS bainS !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s