Jour 6

Alors on applique la méthode « grosse chaleur », je plie tout et je charge le sac, départ un peu avant sept heures. 
Le soleil se lève, mais il fait un peu frisquet; ça convient très bien à Héra, elle court devant, renifle à droite et à gauche, revient vers moi et à la montée le long d’une route elle est devant et tire sur la laisse, elle est étonnante; la seule chose qui la freine c’est la chaleur.


Aujourd’hui, à nouveau une étape courte, je vous ai dit : c’est une promenade, ce n’est pas une performance. C’est souvent les questions que l’on me pose : Tu vas jusqu’où ? Tu fais des étapes de combien de kilomètres ? Tu penses arriver quand ?

Réponses : je vais en direction de Grignan, car c’est là qu’habite ma belle-mère et c’est sympa d’avoir un point de chute, en plus j’adore ma belle-mère et aussi la maison où elle règne. Je n’ai prévu aucune étape à l’avance, je planifie en gros (sauf exception) juste le soir avant; il y a déjà eu des étapes à 30 kilomètres et d’autres à 10 kilomètres et aussi des jours de repos. Je n’ai pas fixé de date d’arrivée, la prochaine échéance c’est le 1 août car je serai, pour la vingt-cinquième fois, fidèle au poste samaritain de Rock’Oz Arènes; si je ne suis pas arrivé encore à Grignan, et bien je rentre, et après Rock’Oz je repars depuis la dernière étape, cest ça la liberté.

C’est quand même une journée spéciale, une de celle prévue depuis hier matin déjà, car c’est jour de ravitaillement, en effet, Marianne vient me rejoindre après le boulot à Yenne, elle à réservé hier un hôtel. J’avais prévu un ravitaillement après environ une semaine, car je n’avais pas testé le matériel, et je veux faire des ajustements, j’avais pris une paire de sandales de marche et un paire de souliers mi-montants, je vais m’alléger et rendre les souliers, j’ai testé sous la pluie, les sandales avec des chaussettes ça va très bien, elle m’amène aussi quelques croquettes pour Héra, un paquet entier c’est trop lourd à porter. Mais je suis très content de mon matériel, je vais une fois le décrire avec plus de précisions mais ça sera dans le menu : 

https://heraphilo.com/le-materiel/
La ballade était superbe, héron, aigrettes et même un lièvre, voir un lièvre ça ne m’est pas arrivé souvent.


 J’arrive assez vite à Yenne, je peux disposer de la chambre de suite et hop, pendant que Héra dort, Douche, avec un D majuscule, crème, laver un pull, trier les affaires que j’abandonne et faire sécher la tente; maintenant nous partons à la découverte de la ville, paraît qu’il y a un glacier avec que des glaces maisons, miam! Mince, le glacier est fermé le lundi, heureusement que je dors sur place.

J’en profite pour aller chez le coiffeur, je veux alléger un maximum 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s