Jour 19

Lever 4:30 et départ 5:00; j’avais préparé une partie des affaires hier soir et j’avais aussi rempli les gourdes.

Petite anecdote du matin: comme d’habitude, je fais un tas avec toute les affaires, je remplis le sac et en dernier je passe au sanitaires, pendant ce temps Héra est à côté du sac et monte la garde. J’ai fais la même chose ce matin et en sortant des sanitaires ( en-dehors du bâtiment) il y avait Héra qui m’attendait.

D’abord, hier elle s’était directement mise dans la tente, donc elle ne connaissait pas le chemin pour les sanitaires, et qu’est-ce qui l’a fait quitter son poste?

 Je suis content qu’elle a réussi à me trouver au flair, car les quelques tests que nous avions fait n’ont jamais fonctionnés et en arrivant à notre place, je remarque que le lampadaire de service qui était allumé quand je suis parti était éteint, je suppose que c’est ça qui la fait prendre l’initiative de me retrouver.
Au fait, si on est parti si tôt c’est pour éviter au maximum les fortes chaleurs à Héra, car hier c’était difficile pour elle la fin.

On commence la journée par une rude montée, car j’ai choisi de passer par les hauts pour éviter la route.

Par contre le chemin est très beau et on peut admirer les changements de couleurs dus au lever du jour.Plus loin, il y a un beau champ de lavande, il y a des milliers d’abeilles on les entend même.


Ah oui, c’est la dernière étape, on va direction Grignan et d’ailleurs, après un petit col, on voit pour la première fois le château de Grignan, magnifique panorama.

Cette trouée qui permet cette magnifique vue est le résultat du passage d’un oléoduc, c’est un chemin agréable et très direct. 
Plus loin, des chevaux magnifiques paissent l’herbe qui pousse sur la trouée 


Plus loin une autre rencontre furtive et sympathique 


Ça fait 3:30 que l’on marche sans arrêt, une pause s’impose et après en avant pour les derniers kilomètres, là on en a déjà fait 17. 
On s’approche de la maison de ma belle-mère par un chemin que Héra connaît normalement, je la laisse aller devant et, en effet, elle se dirige de suite vers la bonne maison.
Il est 10:15, quand on est devant la maison et on a parcouru 24 kilomètres aujourd’hui.
En tout ça nous fait 500 kilomètres de magnifique promenade.

Après les retrouvailles et un repas sympa, je range un peu mes affaires, je prépare les habits pour une lessive, je remonte la tente pour la sécher comme il faut, 2-3 douches et sieste.

Je vais encore écrire demain une sorte d’épilogue.

4 commentaires sur « Jour 19 »

  1. Merci infiniment Philippe de nous avoir emmené avec toi et Héra. Cetait magique de te lire. Et un immense bravo pour tout ce trajet parcouru. Je ne réjouis de vous revoir. Profitez bien dun repos très mérité. 👍👣🐕😎

  2. Bravo frangin et bec à Héra! Première aventure de retraité enrichissante et musclante à souhait! J’ai averti maman qui est soulagée que tu sois arrivé et …assez bluffée par ton exploit! Continue à prendre du bon temps!

  3. Mes « promeneurs » préférés sont enfin arrivés ! Je me fais un plaisir d’aller les féliciter de vive voix. L’aventure se termine bien car la grosse chaleur revient ! Grosses bises à la famille presque complète (il ne manque plus que Marianne) et, comme toujours, caresses au courageux basset hongrois.
    Monique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s