Dimanche 7 juillet

Peut-être une heure après s’être installé dans la tente, ça commence à tonner très fort, ça se rapproche assez vite et l’orage éclate, heureusement la tente est une bonne protection, d’autant plus qu’elle est sous les arbres et la violence de la pluie et du vent est amorti par les branches.

Nuit agréable, après l’orage l’air était frais mais pas froid.

Le matin, à nouveau j’entends le tonnerre, je voulais me lever et plier la tente, mais j’ai renoncé, car si il pleut mieux vaut être dedans qu’en train de la démonter.

Le tonnerre s’approche, mais cette fois pas d’averse, j’attends que le bruit s’éloigne et je me lève et démonte la tente pour la dernière fois de la Promenade.

Elle m’a bien été utile

On se met en route que vers 8:00, on fait un petit détour pour éviter de revenir en ville, c’est vraiment beau, cette nature lavée et nourrie, les chemins sont un peu défoncés, mais on a l’habitude.

Nous approchons de la zone péri-urbaine, le choix du chemin est beaucoup plus délicat, le terrain change plus vite que la carte. Je repère un sentier raccourci sur la carte, c’était le bon choix, juste vers la fin nous avons dû marcher 10 mètres dans un ruisseau pour retrouver la route, ça lave et ça réveille.

Nous nous reposons à côté de la fontaine à Ségny, nous venons de nous faire rabroué par le resto d’à côté, c’est l’heure où le personnel mange et ils ne servent pas.

Voilà, en pleine figure, la réalité des villes, je viens de vivre 10 jours dans le Jura avec un accueil absolument génial partout et là : boum !

Bizarre, mais je m’y attendais presque, car normalement je m’asseye et je ne demande pas, et cette fois j’ai demandé.

Là, je suis en train d’étudier le chemin, car il fait très beau et donc chaud et il y a le piège de l’aéroport.

Et 17,1 kilomètres au compteur

À 13:29 je passais la frontière, il fait très chaud et lourd, on voit les nuages qui se préparent pour les orages de ce soir.

Même si le panneau est penché, on en Suisse

Il y un un chemin pédestre qui va jusqu’à la gare, je ne connais pas du tout Genève, alors je vais le suivre.

Ouf, même en ville il y a les fameux panneaux jaunes

Je fais de nombreuses pauses à l’ombre pour Héra. À part le resto qui n’a pas voulu de nous, on a pas rencontré un autre bistrot. Il commence à faire soif et faim.

27,7 kilomètres, même en ville on fait des kilomètres

Je faisais une pause, assis sur un banc à l’ombre, je venais de donner les dernières gouttes d’eau à Héra.

Je vois un monsieur arriver et ouvrir son atelier juste à côté, je l’accoste et lui demande si je peu remplir ma gourde, non seulement il fait couler longtemps l’eau pour qu’elle soit fraîche et en plus il ouvre son frigo et me donne une bouteille d’eau minérale glacée.

C’est vraiment sympa de trouver des gens sympa.

Notre réserve d’eau étant refaite on peut repartir.

Je marche étape par étape, car il fait trop chaud pour Héra.

Un grand bravo à Genève, son chemin pédestre est vraiment super, la plupart du temps on est sur des voies sans voiture, on traverse des parcs, et on finit par tout le bord du lac.

Plus qu’une heure, celui-là il m’a fait plaisir

Voilà, la fin de la Promenade 3 et aussi l’objectif atteint : marcher de ma maison jusqu’à la mer.

Pour finir avec de l’eau

J’ai soif

Il me reste quelques mètres à marcher dans les gares, mais le total en gros pour aujourd’hui c’est : 37,5 kilomètres.

Et le total définitif est 38,5.

Demain il y aura encore l’épilogue 3 et l’épilogue des épilogues.

3 commentaires sur « Dimanche 7 juillet »

  1. Merci pour l’épilogue 3 que je viens de lire. Quel sera ton prochain but de promenade ?
    Tes photos et commentaires sont tels qu’on a l’impression de vous suivre pas à pas. Mais je ne suis pas sûre de le faire « pour de vrai » – du moins pas en ce moment, bien qu’un petit vent frais rend la température plus supportable aujourd’hui ! Grosses bises à vous deux et caresses à Héra.
    M.

  2. S’arrêter à 364,9 km ! Tu aurais pu faire 100 m de plus, pour arriver à 365 km !! Mais bravo à vous deux. Vous avez eu de la chance de ne pas avoir trop de pluie et d’orages ! Courageuse petite Héra ! Je vous souhaite un repos bien mérité en famille. Bons baisers à tous et, peut-être, à bientôt.
    M.

  3. Félicitations pour cette belle balade et les comptes rendus !
    On n’était malheureusement pas là pour t’accueillir; on était à Dôle, pas loin de Dijon profiter des paysages et rivières jurassiens.
    A bientôt !

Répondre à Monique Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s